05 mars 2019

Avis de passage

Avis de passage-La lettre annoncéepar tous les médiats, ce soir,est exhortationà sauver notre maisonde nos démons domestiques,nous dit-on...Gageure !Notre Président écrit,mais écoute-t-il ?Et s'il écoute, entend-il ?Se souvient-il des crisdu Peuple en colère ?Qui peut nous en assurer ?Ou nous faudra-t-ilaller en débattre avecles partisans du système ?05.03.19
Posté par Gyrovague à 23:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 mars 2019

Incertitude du souffle

Incertitude du souffle -Pleine nuit d'orage.Le souffle devient si courtqu'on a peine à croireque l'Esprit des quatre ventspuisse accorder le sommeil.   04.03.19
Posté par Gyrovague à 12:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 mars 2019

Brésil 2019

Brésil 2019   Les chasseurs-cueilleurs,en nous, se survivent-ils ?Peut-on vivre ensemblela même réalitédans deux mondes différents.02.03.19
Posté par Gyrovague à 11:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 mars 2019

Pour Janine P.

Pour Janine P.-Ce fut un Adieu joyeux : la vie continuaitet les jeunes poussesse montraient aussi hardiesque celle qui s'en allait.Les larmes aux yeuxdisaient en nous l’indicible.Et les fruits cueillis,tout au long de cette vie,dans le souvenir d'Andréet le vivre ensemble d'un quartier qui accueillaitles nouveaux venusdes quatre horizons du mondedans la cité «confluence ».Eux mêmes migrants,des Sapins à Ville-Jean,ils surent créer cette Convivialitéqui donne sens à leur vie et la perpétue,pour en faire ce jardinfleuri où... [Lire la suite]
Posté par Gyrovague à 16:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 février 2019

Nécessité du débat

Nécessité du débat-Satan, dites vous ?Non!l'humain inachevé !...Puisque libre, en soi, mais dans son insuffisance,d'être libre de choisir :Entre l'apparenceet l'accumulation sottedes honneurs, prébendes,et autres colifichets,que rien ne peut excuser.Quel est ce démon ?Faut-il y croire ? Que diable !Si dans le credol'Eglise n'en fait pas mentionfaut-il excuser l'apparence ?Et nous laisser croireque cette abominationest effaçable,non par le bras séculier,mais par désenvoûtement.Comment pardonnerune si... [Lire la suite]
Posté par Gyrovague à 22:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 février 2019

1943

1943-Éclair de la joie !C'est dans cette année d'oragepour l'ado perdu,affiché chez mon libraire :un journal de poésie !26.02.19
Posté par Gyrovague à 22:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 février 2019

Pour Alain Finkielkraut

Pour Alain Finkielkraut-Pourquoi criait-ilcontre se passant connuqu'il vouait à la mort ?La haine qu'il exprimaitquel en était le ressort ?Que lui avait faitce vieil homme qui rentrait chez lui, sinon d'être témoin de son impuissance à changer sa pauvre vie.La foule moutonnereprenait les invectiveset faisait choruscontre la judéïté de l'objet de sa colère.Cela pouvait êtrela prémonition sordided'un passage à l'acteet l'amorce d'un pogromnégation d'humanité.24.02.19
Posté par Gyrovague à 18:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 février 2019

Du zéro à l'infini

Du zéro à l'infini-Ce n'est pas la vuemais la vision que tu portes sur la vie, qui comptepour parcourir la distancedu zéro à l'infini.Et pour toi la quêteà chaque pas se déploie,car c'est une quête sans contrepartie ni findont le défi est lancé.Cette incertitudeque tu sens, en toi, monterque te cache-t-elleque tu n'oses dire à ceuxque tu croises sur ta route,au point d'annoncerl'Apocalypse demain ?Et toutes issues désormais sans espérance ?Quel est ce sens incertain ?Et que tu relèvesdans la grande solitude des coureurs... [Lire la suite]
Posté par Gyrovague à 22:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 février 2019

Relativité

Relativité-Au fond des campagnes,les vérités sont fragilesquand l'humanitése cabre devant la forcedes nantis de leur servage.22.0219
Posté par Gyrovague à 16:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 février 2019

Fausse -route

Fausse-route-L'hiver nous revientà la fin de Février,subrepticement,faut-il en faire un poèmeou se contenter d'en rire ? Le premier Ministrereproche à nos sénateurs,entre deux débats,de faire œuvre politique.Mais à quoi serviraient-ilss'ils n'en faisaient pas, que diable ! Que voilà un homme généreux dans ses errancesIl fournit des armesà ceux qu'il voulait pourfendre .Paradoxe, ambiguïté ?Joueurs de billard,avertis des carambolages,ne vous trompez pas !Comme Dieu les politiquesignorent la ligne droite21.02.19
Posté par Gyrovague à 21:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]