Double univers
-

Dois-je l'avouer ?
Je découvre à nonante ans
l'extrême complexité
de notre double univers,
celui-là, où nous vivons...


et l'autre, en nous même,
où nous entrons pas à pas,
devenant humain,
chaque jour, au fil du temps,
où la vie nous est offerte.

 

Car c'est à la vie
que nous nous devons d'entrer
- sauf à refuser-
pour le meilleur et le pire
dans le temple de l'esprit,

où chacun de nous,
semblable mais différent,
en sa liberté
d'être conscient de lui-même
et de sa présence aux autres,

peut développer
ses capacités de faire
et d'être infinies.
L'âme y forge ses puissances
pour entrer en communion

au double univers
où parachever ainsi,
dans son art d'orfèvre,
l’œuvre de la création,
inachevée en soi-même.
02.11.19