Chants d'oiseaux

-


Le regard qui vague
sur les arbres dépouillés,
au chemin d'hiver,
emplit l'âme de silence.
Où sont cachés les oiseaux ?

Débattre sans doute
est devenu nécessaire.
Retrouver confiance...
quand les projets s'accumulent,
sans oiseau pour les chanter.

Toujours espérer,
dans le brouhaha des foules,
la fraîche comptine
qui redonne espoir et joie,
en dépit des chants guerriers.

Faut-il rappeler
le temps des cerises,
les Merles moqueurs,
aux servants de la Commune
du Canon Fraternité.

Combien, sous Montmartre,
furent fusillés, proscrits,
humiliés aussi,
pour que notre République
puisse naître par défaut ?

Je voudrais vous dire
qu'il nous faut changer de rêves,
sans y voir malice.
Le bonheur n'est pas celui
que nous montrent les images.

Il est dans les mains
que l'on tend pour réchauffer
les cœurs méprisés,
aux chaleurs des braseros,
dans l'attente des oiseaux.

Chante Rouge -gorge !
Et vous Grive et Rossignol !
Apaisez les feux
de sainte et juste colère
pour que s'ouvre le débat.

09.01.19