A la fontaine de Barenton
-


J'ai cru bien longtemps
que le pouvoir était l'art de
laisser les mots,
en grise langue de bois,
charmer le peuple asservi.

Au bord de la source,
où je vais remplir mon seau,
je dois reconnaître
que le fort bouillonnement
et les discours creux s'épuisent.

Mais l'orage gronde !
Sur la margelle mouillée
le peuple préfère
aux anciennes ritournelles
des mots aux arêtes vives.

30.10.18