Thérapie nocturne
-


La méditation
peut être une médecine
à la folle angoisse
qui se noue au plus profond,
lorsque l'imagination

s'emballe et se noie,
dans le flot des souvenirs,
en niveaux de gris,
au confluent de nos peines
et les remous des scories.

Mais il ne faut pas
qu'elle accorde un privilège
au moi sur le nous.
Le repli sur soi n'est pas
fondement d'Humanité.

La méditation
glisse lentement l'esprit
de l'homme accablé
sur les sables du sommeil
pour le sauver du naufrage.

13.10.18