Transmission du silence
-


Je voudrais vous dire,
en transmettant le témoin,
quels étaient nos rêves
quand j'arpentais le grand parc
avec mon Grand-père Eugène.

Je n'étais alors
qu'un « petit bonhomme », aux yeux
de ce vieux Monsieur,
si bon, mais aussi taiseux
pour partager son mystère,


qu'aujourd'hui j'entrouvre
à force de ressasser
les pépites d'or,
recueillies du cour du fleuve
au bord de mes souvenirs.

Rêves si fugace
qu'il faut saisir à l'envol
des oiseaux marins
pour qu'ils déploient vers le ciel
leurs ailes imaginées,

sous les frondaisons,
où l'enfant et le vieillard

cheminent ensemble,
sans qu'un mot, entre eux, dévoile
les silences de leur vie.

17.08.18