Sémantique olympienne
-

après le leçon en classe de C.E.2
de l'école communale de Berd'huis

 

Vous nous remerciez,
Monsieur notre Président,
de contribuer
au financement de votre
politique...Croyez vous

que nous soyons dupes ?
Vous tentez de faire croire
que vous appréciez
le geste contribuable
que vous exigez de nous...


Quelle outrecuidance !
Remercier un bienfaiteur
c'est lui rendre grâce
pour un service rendu.
C'est le contre-don du don.

Mais le bienfaiteur,
s'il est tenu à merci
par celui qu'il sert,
le don change de nature
de même le contre-don.

Votre présomption,
en vous-même, vous fait croire
qu'un simple merci
suffira à effacer
l'usage abusif des mots.

Si, en même temps,
vous remerciez de main gauche
d'être raisonnable
et de main droite brandissez
la férule du pouvoir :

 

le débat est clos
et la cause est entendue.
La marche est finie,
pour nous, vous marcherez seul
sur les pentes de l'Olympe.

13.04.18