Monsieur le Ministre (2)
-



Monsieur le Ministre,
comme d'autres avant vous,
vous vous entêtez...
Vous n'êtes pas un novice
pourtant, il me semble bien

que votre expérience
ne vous ait servi de rien.
La Démocratie
dont vous prétendez porter
les valeurs républicaines,

de vieille pratique,
n'est que représentative.
Non-dits, faux-fuyants,
de ce peuple à ses élus,
pervertissent les débats,

dont l'entêtement
qui permet de détourner
la sacralité,
l'exercice du pouvoir,
au détriment du « bon ordre ».

« L'ordre doit règner ! »
Et vous envoyez vos sbires
pour qu'on le respecte.
Mais est-il bien respectable,
sans confiance réciproque ?

 

Car le vivre ensemble
est fondé sur la confiance,
non sur la violence,
Et la puissance publique
doit savoir prendre son temps

 

pour respecter l'âme
de ce peuple qu'on méprise
si facilement
quand Jupiter a tonné,
que l'argent reprend ses droits.

12.04.18