Les carnets du gyrovague

08 avril 2020

Est-ce un Humanisme ?

Est-ce un humanisme ?
-


Selon confucius,
la responsabilité
prévaut sur la
liberté. Les droits de l'homme
passent après les devoirs .


Le collectif prime
sur l'individuel. Enfin
l'harmonie l'emporte
sur la confrontation.
L'humain chinois pense ainsi ?...

08.04.20

 

Réflexion faite après lecture de l'article de la revue Esprit (Numéro Janvier-février 2020 consacré au Partage de l'universel)dont l'article de Anne Cheng « La prétention chinoise à l'universel. »

Posté par Gyrovague à 11:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]


07 avril 2020

Allumer une bougie

Allumer une bougie
-


En ton souvenir,
allumer une bougie,
être en communion,
pour dans ce confinement
marquer de loin tes obsèques.

Comment en mémoire
retenir toute une vie ?...
Devenir humain,
aux chemins de poésie,
c'est de ce regard fidèle

faire un talisman
qui préserve l'amitié
du chaudron d'angoisses
et la projette éblouie
sous le porche radieux.

Pour tous ceux qui vont
passer, ce jour, au désert,
guide les qu'ils suivent
le lit de l'oued asséché
jusqu'au jardin des délices.

07.04.20

Posté par Gyrovague à 17:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 avril 2020

Il est temps de lire

Il est temps de lire
-


Confinés, lisons !
Mais avec discernement,
en personnaliste...
Et tentons de rattraper
notre retard raisonnable.

Car c'est de raison
qui nous viens de Chine, avec
le Covid -dix -neuf,
qu'il s'agit, sans volonté
d'opposer les mots aux mots,

mais de mieux comprendre
ce qui se peut découvrir
de vérité vraie,
sans renier nos vérités
dans ce qui nous vient d'ailleurs.

La confrontation
n'en déplaise à Confucius
ouvre à l'Harmonie
si l'équilibre des forces
impose aux ego : « Silence ! »

06.04.20

Posté par Gyrovague à 17:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 avril 2020

A une amie d'écriture

A une amie d'écriture
-

Notre amie Paulette
a posé sa plume hier.
Pensons et prions :
Que ce passage en fin de vie
soit un porche radieux !

Le confinement,
après tant de longs chemins
parcourus ensemble,
nous a contraint de te dire
« A-Dieu, de loin, amie chère ! »


Mais sois assurée
qu'après nous d'autres prendront
le bourdon, la plume,
dans les errements des foules,
vivre un temps en poésie...
05.04.20

Posté par Gyrovague à 22:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

De l'intérêt de la chrysalide

De l’intérêt de la chrysalide

-

Avant et « après »,
le confinement nous dit :
« Dans la chrysalide
entrez ! Et ne trichez pas
pour passer de la chenille

au papillon libre,
de déployer, au vent, ses ailes
et de s'élancer
à la conquête d'un monde,
à la fin dépollué. »

Encore faut-il,
apprendre à voler, de fleur
en fleur pour « après »
polliniser l'avenir
et pérenniser la Vie.

 

04.04.20

Posté par Gyrovague à 11:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]


03 avril 2020

Petite librairie pour aujourd'hui

Petite librairie pour aujourd'hui
-

Question de survie :
Comment vivre en poésie
le confinement ?
La rumeur nous dit : « lisez ! »
Je vous propose mon choix.

Louis Guilloux disait

se méfier de la Cripure
de la Raison tique,
quand, après le Pain des Rêves,
il nous offrait le Sang Noir.

Péguy, qui mourut
dans la mêlée de Quatorze,
conduit la visite
de la Deuxième vertu :
Petite fille Espérance.

Retour de l'enfer
Jean Cayrol « un homme en ruine...

Laid comme un crachat »
à clouer aux arbres nus
Passe son temps aux oiseaux.

Guillevic surprend,
régisseur en son Domaine,
une tourterelle,
entre les arbres sentinelles
qui ne parlent pas du vent.

René -Guy Cadou,
à Louisfert en poésie,
d'une main d'enfant
offre une Rose rouge
au Règne de son Hélène...

Un choix judicieux ?
C'est à vous de me le dire.
Moi, ils m'ont forgé./
Je leur suis reconnaissant
de m'avoir ouvert les yeux.

03.04.20

 

 

Louis Guilloux : Le pain des rêves

Le sang noir
Le Jeu de Patience
(Gallimard)
Charles Péguy : Le porche de la deuxième Vertu
(La Pleiade)
Jean Cayrol : Passe-temps de l'homme et des oiseaux
(Le Seuil)
Eugène Guillevic : Du domaine

(Gallimard)
rené -Guy Cadou : Hélène ou le règne végétal

( Seghers)

Posté par Gyrovague à 19:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 avril 2020

Débattons en vue du déconfinement

Débattons en vue du déconfinement
-

Si tu veux débattre
vraiment, écoute les autres
et garde pour toi
le feu de tes réflexions,
aux risques d'humilité.

Pourquoi, à tout prix,
avoir raison ou forcer
le consentement ?
Le pas à pas de penser
Rapproche les points de vue.

Il est nécessaire
si tu veux dans le dialogue
reprendre confiance.
Car il n'est pas de vrai débat
sans foi réciproque en l'autre.

Ce qu'il te faut dire
n'est pas forcément audible.
Tu te dois pour l'être
baisser le ton de ta voix
et puiser tes arguments

dans ceux qu'on t'oppose,
pour offrir un point de vue
plus ouvert qu'il n'y
paraît. Tu ne descends pas
de l'Olympe, tu es proche.

La confrontation
met parfois en évidence
des vérités neuves,
pour que le débat avance
dans les pensées, pas à pas .
02.04.20

Posté par Gyrovague à 19:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 avril 2020

Réponse à la question posée

Réponse à la question posée
-

Ce confinement
est sans doute nécessaire
pour vaincre le mal,
mais il ouvre des chemins
risqués où l'humain s'égare.

Imagine un peu :
Les parents et les enfants
reclus tout un mois
dans l'espace d'un clapier,
prisonniers de leur étage.

Rude confrontation
de l'instant présent, des rêves
passés, des espoirs
de l'incertain avenir,
sur fond de ce mal sournois.

Bien sûr il en est
qui savent se contenter
du temps libéré,
préparant les jours « d'après »,
avec imagination.

Mais que savent-ils
de ce qui leur reviendra
pour survivre alors.
Ce qui restera crédible
des promesses des puissants,

de la liberté
qui leur sera accordée
de participer,
avant que le tsunami
financier ne les recouvre.

Pourra-ton , enfin :
enterrer l'idole double
« Progrès et Profit » ?
Sauver à temps la planète
des démons de l'anthropocène ?

01.04.20 (bis)

Posté par Gyrovague à 17:53 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Poisson d'Avril

Poisson d'Avril
-


Qui saurait me dire
quelle blague on pourrait faire,
en toute innocence,
pour détendre l’atmosphère
et balayer le virus ?

01.04.20

Posté par Gyrovague à 11:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 mars 2020

Changement de paradigme

Changement de paradigme
-

Si la terre est ronde ,
comme on le dit aujourd'hui,
l'horizon nous lance
un défi de mise en marche:
Que trouve-ton au delà ?

La Terre était plate,
jadis, et cernée de gouffres,
royaumes du Mal.
Au dessus, la voûte étoilée
dictait l'avenir humain,

dont les astrologues
tentaient d'interpréter
les cheminements.
Chacun avait son olympe,
et les Dieux leurs exigences.

Les économistes
remplacent les astrologues.
De nos jours le Ciel
leur est étranger, par contre
Algorithme et Statistique

ont leur préférences.
Au delà de l'horizon
les utopies nichent,
et c'est là qu'ils vont puiser
l'impératif absolu

de leur gai savoir,
pour mettre en œuvre un Progrès
sécularisé
qui fait du Profit le maître
d'une utopie imprudente.
31.03.20

Posté par Gyrovague à 17:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]