Les carnets du gyrovague

25 août 2019

la porte de joie

Porte de joie

-


La sérénité
est une porte de joie.
Mais n'est pas serein
qui veut. Il y faut du temps
sur l'aire de résilience .

Méditer aussi
pour que s'ouvre aux yeux de l'âme
le regard secret
qui s'oppose à la tristesse,
cette intrusion de grisaille


qu'en réalité
le doute et les faux semblants,
ces niveaux de gris,
imposent à l'être, et fuient
quand les fleurs s'épanouissent,

 

en toute beauté.
Et la vérité de l'âme
alors prend son rythme
en accordaille à la vie
où se fondre et déprendre.

24.08.19

Posté par Gyrovague à 08:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]


22 août 2019

Être ou devenir

Être ou devenir
-

 

 

Être va de soi,
mais devenir... Qu'est-ce donc ?
Qui ou quoi ? Comment ?
Soit répondre à la raison
par les sentiments de l'âme,

soit, qu'en un bouquet,
je jouisse de leur beauté,
mais fragile en soi.
Pourquoi tuer cette fleur
avant qu'elle s'épanouisse ?

D'où venir ?... Qui sait ?
Où aller ?...Déjà trop loin ?...
Non ! C'est en moi seul
qu'est mon devenir humain
et dans le creuset des hommes.

22.08.19

Posté par Gyrovague à 22:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Connaissance et renaissance

« J'appelle homme celui qui doit mettre au monde plus de conscience qu'il n'en a reçu. Sa part est de répondre, avec une connaissance incomplète, du fait qu'il est né.
L'homme est un instrument de connaissance. »

 

Joé Bousquet
D'un regard l'autre
Lumière noire
édition Verdier
dépôt légal 3° trim 1990 (p.14)

 

 

Connaissance ou renaissance

-

 

 

Devenir humain ?
Mais ne le suis-je déjà,
de par ma naissance
et ne dois-je accompagner
cette renaissance en moi

au long de ma vie »
Accompagner ou connaître,
en dépit de l'arbre
et de son tabou premier
en pleine et claire conscience ?


Redevable en tout
et répondre de ma dette
sans contrepartie.
Mais, sujet-objet et seul,
hors toute instrumentation !

 

21.08.19

Posté par Gyrovague à 16:54 - Commentaires [1] - Permalien [#]

20 août 2019

Unicité/universalité

Unicité/Universalité
-

 

« L'unicité de chacun implique qu'elle est un fait universel. »

François Cheng

« De l'âme », cinquième lettre.




Regarde la fleur !
Sa beauté invite l'âme
à se sublimer
et partager en amour
son unicité native.

L'Esprit se dévoile
dans la vibration du geste,
confirme son chant
et, dans l'harmonie du temps ?
Introduit une pensée

 

qui fait de la vie,
la plus belle et la plus pure
expression de Joie,
quand le devenir humain
aspire à l'universel.


20.08.19

Posté par Gyrovague à 20:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 août 2019

Génie d'Oc

Génie d'Oc
-

« Le temps est chanson,
l'espace beauté, les causes
pensent » Le poète (°)
nous le dit des lois d'amour
qui sont les lois de la vie.

19.08.19

 

 

(Joé Bousquet in les Cahiers du Sud
fev-mars 1942 fac-similé, 1981 p.386,
dépôt légal 3°trimestre 1981) .

 

 

 

Posté par Gyrovague à 19:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]


sur un tableau de Miro

Sur un tableau de Miro
-

C'était convenu :
le duel devait avoir lieu,
en dépit des lois,
mais cette oie impertinente
occupe les lieux, rendant

le duel impossible...
- Pourquoi impossible ce n'est
pas cette volaille
qui pourrait nous obliger
à différer la rencontre.

A moins que d'y voir
un signe prémonitoire
de mauvaise augure...
- Vous n'y pensez pas !
Seriez vous superstitieux ?...

18.08.19

Posté par Gyrovague à 19:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Laisse la fenêtre ouverte !

Laisse la fenêtre ouverte !
-

Ne m'enferme pas
derrière tes volets clos.
Même sans sommeil,
la nuit qui nous est donnée
vaut qu'on vive sa beauté !

Tous ces univers
qui, par la fenêtre ouverte,
viennent enrichir
l'univers de nos désirs,
bousculent mes rêves glauques.

Et ce grand ménage
éloigne doutes et peurs,
fait vibrer l'espace
et le temps, son vieux complice,
dans mon regard apaisé.

17.08.19

Posté par Gyrovague à 17:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 août 2019

Au for intérieur

Au for intérieur
-


Si je ne vois plus,
ou mal, et entends si mal,
de plus,quand les fleurs
n'ont plus ce parfum subtile
qui en sublime la beauté...

Quel est l'élixir
qui peut redonner à l'âme
ce goût de promesse
que le toucher n'ose plus
distraire de la torpeur ?

Comment réanimer
la joie de vivre native,
quand on sent monter
cette obstination de l'être
face à la décrépitude.

Car l'être est têtu...
Mais la joie est-elle encore,
au for intérieur,
présente et active, en l'âme,
pour tenir tête au naufrage ?

 

17.08.19

Posté par Gyrovague à 22:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Dissonances

Dissonances
-

Le vieillissement
du corps n'est pas forcément
concomitant à
ceux de l'Esprit et de l'âme
et crée une dissonance...

L'harmonie de l'être
est alors rompue si l'âme
se soumet au temps,
sans retrouver le chemin
des puissances défaillantes.

La cacophonie,
au chemin de la déprise,
enfle avec l'angoisse
de ne parvenir en paix
à l'angoisse du point d'orgue.

15.08.19.

Posté par Gyrovague à 16:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 août 2019

Dure réalité

Dure réalité
-

 

 

J'ai voulu franchir
les limites du bon sens.
Je me suis heurté
au non-sens le plus commun
celui du chacun pour soi.

J'avais oublié
qu'une porte qu'on ouvre ou
qu'on ferme obéit
à une clé de prudence
qu'il faut avoir dans sa poche,

si l'on veut rentrer
chez soi, pour dormir le soir,
et non rester à la rue...
Il suffit d'un courant d'air.
Dans mon dos la porte claque !

- Où donc est ta clé ?
- Je l'ai laissée sur la porte,
mais à l'intérieur. !
Les fenêtres sont fermées...
- Va-t-en dormir sous les ponts !...

14.08.19

Posté par Gyrovague à 22:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]