Les carnets du gyrovague

14 septembre 2019

du gardien du compost

Du gardien du compost
-


Les actes manqués,
les œuvres inachevées,
voire inabouties,
sont autant de nutriments
dont le compost s'enrichit.

 

*

 

lorsque ta confiance
en l'humanité chancelle,
il te faut garder
la foi en l'homme que tu
deviens, face à l'horizon.

*

Si tu ne crois plus
aux valeurs qui t'ont nourri
Prends garde aux jachères.
Y survivre est malaisé,
tu auras besoin de temps.

*

Dire en vérité
est-ce possible aujourd'hui ?
Ou faut-il attendre
pour prétendre avoir vécu
dire vrai de ce vécu.


14.09.19

Posté par Gyrovague à 22:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]


13 septembre 2019

Mémoire conviviale

Mémoire conviviale
-

 

pour Mme Salou



La petite dame,
rencontrée sur le marché
et qui me salue,
en évoquant le passé,
enrichit nos souvenirs.

Et ces quelques mots,
échangés dans la cohue,
ouvrent, entre nous,
cet espace intemporel
où se glisse des fantômes.

Convivialité
d'aujourd'hui et de demain,
pour faire mémoire
des anciennes hiérarchies,
et nous vaut reconnaissance !

13.09.19

Posté par Gyrovague à 19:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 septembre 2019

Ecussonnage

Écussonnage
-

 

La sérénité
est un écusson de joie
qui s'incise dans
la tige des résiliences
pour que fleurissent les roses.

12.09.19

Posté par Gyrovague à 22:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 septembre 2019

Idolâtrie.2

Idolâtrie (2)
-


La beauté du Diable
est la perversion sublime
qui fait du désir
de possession le Grand Maître
des servitudes volontaires.

11.09.19

Posté par Gyrovague à 10:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 septembre 2019

Brasilia

Brasilia
-


C'est le grain de sable
qui trouble la réthorique
et la rend confuse.
Mais c'est cette confusion
qui déploie la liberté,

et lance la vie,
entre deux moments du souffle,
où les mots se cherchent,
pour lier la langue entre eux
et donner sens à la dune.

Car c'est cette dune,
en mouvement dans le vent, qui force la geste
et fournit leurs nutriments,
au delà de l'Océan,

aux forêts primaires,
où l'humain a pris racines,
et nul n'a le droit
de priver sable et forêts
d'exprimer leur joie commune.

10.09.19

Posté par Gyrovague à 16:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]


09 septembre 2019

Sécularité

Sécularité
-

Sécularité...
Voilà le gros mot lâché
dans le champ chrétien !
Est-ce tabou, tentation,
ou nécessaire raison ?


Où en sommes nous,
aujourd'hui où Dieu s'écarte,
en d'étranges joutes
tandis que l'humanité
dérive sans frein à sa perte,


a défaut d'amers
où orienter les visées
de son humanisme,
et substituer aux croyances
les raideurs de sa raison.

Sécularisons !
Ce n'était qu'un tremblement
vagal, il devient
en sa suffisance obscure
le doute fondamental.

Dès lors que la foi
ne sanctifie plus le mythe
et laisse les rites,
dans les varechs de l'estran,
aux sables des basses eaux,

toujours remontantes,
pour rouvrir notre horizon
de ces voies ultimes,
insoupçonnées jusque là,
où le Fils de l'Homme attend.
09.09.19

Posté par Gyrovague à 22:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 septembre 2019

De qui cette gloire?

De qui cette gloire ?
-

Ce matin...et libre !
Seul, debout, face à moi-même,
quel est mon recours ?
Qui prescrit les normes
du vrai, du juste et du beau ?

A qui demander :
un guide pour ma conduite,
où puiser ma joie
de vivre, en paix, avec d'autres,
goûter cette communion


qui sous le soleil
réchauffe le corps, le cœur,
et donne raison
et sens à l'eau qui s'écoule
jusqu'à son épanchement,

et laisse la vie,
parfois mal et chichement,
tout au long des jours,
pour nous en faire un bouquet,
nous l'offrir gratuitement,

et nous consoler
que de n'être que ce grain
de sable perdu
dans l'univers et rien d'autres !
Quelle chance... Et quelle gloire !

08.09.19

Posté par Gyrovague à 23:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 septembre 2019

Idolâtrie

Idolâtrie
-

Partout le démon,
sans partage, règne en maître
de l'Humanité.
Si tu le crois invisible
c'est que tu fermes les yeux.

Pourtant le soleil,
généreux de sa lumière,
aux reflets multiples
laisse croire à sa puissance
s'il exagère ses dons.

Ce n'est pas de lui
dont on peut parler en mal :
il donne la vie.
Et là le don est gratuit
sans contrepartie.

De qui parle-t-on
si l'on parle de quelqu'un ?
Je croirais plutôt
d'un reflet de la lumière
sur un cailloux cristallin.

Et qui a fait croire
que ce reflet était l'âme,
divine, incarnée,
au plus profond de la terre
mère, nourricière avant

 

d'accueillir nos os
pour solde, enfin, de tout compte
auprès du reflet
qu'il faudra aller puiser
au plus profond des entrailles.

Car c'est bien de l'or
qu'il s'agit ou de l'argent
son surnom commun...
A manier avec prudence
si on veut lui échapper.

 

07.09.19

Posté par Gyrovague à 19:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 septembre 2019

La faim dévorante

La faim dévorante
-



Lorsque tu t'en vas
au marché du Vendredi,
avec ton panier,
que te faut-il y chercher
que tu sais pouvoir trouver.

Beau défi lancé !
La nourriture n'est pas
ton seul intérêt.
Mais la convivialité
dont tu fais ta chalandise

éclaire tes jours
et légère en ton panier
y verse sa joie,
nutriment du Vivre-ensemble,
sans lequel la faim est grande.


06.09.19

Posté par Gyrovague à 22:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]

conseil matinal

Conseil matinal
-


Il était trop tôt
pour se lever ce matin,
dès potron-minet.
Un bond hors du lit aurait
gâché les premiers moments


de lucidité.
Ce n'est pas une raison
pour paresser trop
longtemps. Vois ! Le soleil poins...
Ma soeur ! Accompagnons le !

Il a tant de choses
à nous dire ! Écoutons le !
Ne le laissons pas,
seul, errer dans les halliers.
Il pourrait bien s'égarer...

05.09.19

Posté par Gyrovague à 16:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]